Château Biron

UN PEU D’HISTOIRE

Les origines du château de Biron sont inconnues, mais ses maîtres font leur apparition autour de l’an mille. Au milieu du XIIe siècle, le bâtiment en bois est remplacé par des murs épais en pierre. Biron était, au Moyen Age, situé aux frontières du territoire des rois ducs (rois d’Angleterre et ducs d’Aquitaine) et leurs rivaux, les rois de France. Il subit alors plusieurs occupations pendant la Guerre de Cent Ans (1337-1453) au cours de laquelle la France et l’Angleterre se disputaient le territoire.

Les Gontaut Biron font partie d’une des plus anciennes familles de France et c’est Pons et son frère Armand qui restaurent les dégâts de la guerre, embellissent et agrandissent le château, un travail de longue haleine. En 1598 le titre de duc et pair est attribué à Charles de Gontaut, ... pourtant il sera décapité la nuit du 31 juillet 1602 suite à un complot contre Henri IV. Son fantôme se promène, le jour anniversaire de sa mort, dans la chapelle, la tête sous le bras... La Révolution y laisse d’autres ravages et le château est entièrement vidé de son mobilier et les intérieurs mutilés et cassés. Il reste un grand corps sans vie jusqu’à sa vente en 1938 et, menacé de ruine totale, est exproprié par le Conseil Général de la Dordogne en 1974. Depuis les restaurations se suivent, une après l’autre, sous l’oeil attentif des architectes des Monuments Historiques.